181
PARTAGES

Bientôt une amende de 150 euros pour état d'ivresse à Valence

Marcher dans la rue dans un état d'ivresse avancé pourrait bien vous coûter très cher.
Même à pied, dans la rue, certaines personnes très alcoolisées peuvent représenter un danger, pour elles-mêmes aussi bien que pour les autres.

C'est pourquoi les policiers doivent parfois procéder à leur interpellation, afin de les placer en cellule de dégrisement, un processus qui reviendrait toutefois cher aux communes.

Ainsi, la ville de Valence a décidé de mettre les prévenus à contribution, en leur infligeant une amende de 150 euros pour état d'ivresse sur la voie publique, uniquement si leur état nécessite une intervention policière.

Le maire de la ville, Nicolas Daragon, détaille "Aujourd’hui, lorsqu’une personne est alcoolisée sur la voie publique, elle est mise à la charge du contribuable municipal en ce qui concerne son transport : soit directement vers le commissariat de police, soit vers le centre hospitalier pour évaluer sa capacité à être mis en cellule de dégrisement. A chaque fois, ça a un coût humain et financier, c’est-à-dire le gel d’une patrouille d’au moins deux fonctionnaires de police municipale pendant deux à quatre heures, parce qu’ils ne sont pas prioritaires aux urgences, ce n’est pas une urgence vitale. Le coût du transport ajouté au coût des fonctionnaires ça pèse sur la collectivité et sur le contribuable. Donc le code général de la santé publique autorise les collectivités à facturer cette immobilisation et ce transport".

Le maire espère surtout que cette amende aura un impact dissuasif, alors qu'avant d'être mise en place, elle sera précédée par une contravention de 70 euros déjà mise en place.

Evidemment, cette nouvelle amende de 150 euros ne pourra pas être appliquée si l'intervention est menée par des policiers nationaux. 

02/03/2018 17:00 par Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : Le Républicain 33