1353
PARTAGES

Cet éleveur travaille 80 heures par semaine pour 700 euros par mois

Aloïs Gury interpelle le président de la République sur sa condition, partagée par de nombreux agriculteurs.
Aloïs Gury est un éleveur de volaille installé dans l'Ain, c'est lui qui fournit l'Elysée en volailles, notamment lors de grandes réceptions, à l'image de celle donnée le 11 novembre dernier.

Plusieurs chefs d'Etat étaient invités à dîner à l'Elysée, afin de célébrer l'Armistice.

Durant le repas, les élus ont pu se délecter des plats préparés, notamment grâce aux éleveurs à l'instar d'Aloïs Gury.

Cet éleveur de 33 ans veille à lui seul sur 16 000 volailles de Bresse, à travailler plus de 80 heures par semaine pour un salaire de misère, car à la fin du mois, il parvient tout juste à survivre.

Dans un message poignant, il détaille "C’est valorisant de savoir que ses volailles sont à l’Elysée. Mais c’est aussi frustrant parce qu’on se dit qu’on travaille 80 heures par semaine et qu’on a parfois du mal à joindre les deux bouts, alors que les produits sont mis en grande pompe sur les tables. J’en ai marre de survivre (...) Quand on va faire des courses, on va dans des magasins hard-discount, on essaie de trouver le moins cher ainsi que des promotions. Ma mère m’amène une cinquantaine d’euros de nourriture chaque semaine… Des relances, on en a parce qu’on a dépassé le délai de paiement. On reçoit aussi parfois des lettres d’huissier parce qu’on n’a pas répondu à une deuxième lettre de relance."

Il interpelle directement le président "Faîtes ce que vous voulez mais faîtes quelque chose parce que c’est en train de péter. On en a tous marre, tous. J’aimerais bien que vous donniez des solutions. J’attends votre réponse, monsieur Macron".

Son message, largement diffusé sur les réseaux sociaux, atteindra peut-être les portes de l'Elysée... 

28/11/2018 19:00 par Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : Maxppp