112
PARTAGES

Economie : le gouvernement fait machine arrière pour les entrepreneurs

Les exonérations votées l’an dernier pour booster l’économie des petites entreprises seront revues à la baisse.
Avec la baisse de certains impôts et la disparition de certaines taxes, il existe un manque à gagner énorme pour le gouvernement, qui tente aujourd’hui de faire des économies.

L’an dernier, dans une volonté de pousser les jeunes entrepreneurs à se lancer, le gouvernement avait instauré un système d’exonération dégressif sur les cotisations sociales.

En pratique, les auto-entrepreneurs, dont les charges sont plus élevées que les employés, pouvaient bénéficier d’une exonération de 75% sur les charges de la première année, de 50% lors de la seconde année, puis de 25% pour la troisième année d’activité, avant de rejoindre un régime plus classique.

Un coup de pouce conséquent pour les jeunes actifs, qui n’aura toutefois pas duré.
Afin de faire de nouvelles économies, le gouvernement est revenu sur cette loi récente pour en minimiser les coûts.

Les auto-entrepreneurs bénéficieront toujours d’une exonération pour débuter leur activité, mais cette dernière ne dépassera pas les 50% la première année, pour atteindre les 25% la seconde année, puis 10% la troisième.

Cette mesure entre dans le projet de la loi finance de 2020, mais prendra effet dès ce mois d’octobre, elle pourrait permettre l'économie de 200 millions d'euros au gouvernement

26/09/2019 12:00 par Cécilia - Source : boursorama.com - Crédits photos / vidéos : Shuttertstock.com