1455
PARTAGES

L'enquête menée par l'Assemblée blanchit François de Rugy

Selon l'enquête, les dépenses liées à ces dîners de représentation étaient bien justifiées d'un point de vue professionnel.
Depuis plusieurs jours maintenant, les notes de frais de François de Rugy font couler de l'encre.

La polémique était telle que l'ancien ministre à la transition écologique s'est vu contraint de présenter sa démission du gouvernement, sans même attendre les résultats de l'enquête de l'Assemblée.

Ces résultats auraient d'ailleurs pu permettre à l'ancien président de l'Assemblée de conserver son poste, puisqu'ils sont en sa faveur : ses dépenses ont bien été reconnues comme des dépenses professionnelles, dans le cadre de ses frais de représentation.

Ces dîners polémiques lors desquels du homard et des grands vins ont été servis étaient fastueux, certes, mais restaient de l'ordre du professionnel selon l'enquête de l'Assemblée nationale.

De son côté, Mediapart, qui a donné l'alerte sur ces dépenses, continue d'affirmer ses dires sur Twitter "Des dîners «professionnels» dont Mme Rugy a confirmé dans un entretien enregistré le caractère «amical» des invités, que François de Rugy qualifie d’«informels» et dont plusieurs convives (ex: Aphatie) ont réfuté l’aspect professionnel..."

François de Rugy, lui, parle de mensonges et de calomnie, il dénonce notamment un véritable lynchage de la presse.

En parallèle, Matignon a également lancé une enquête pour statuer sur les travaux menés dans le logement de fonction de l'ancien ministre, ses conclusions sont attendues ce mardi. 

20/07/2019 14:46 par Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : LIONEL BONAVENTURE AFP