11217
PARTAGES

La poste : l'employé qui a appelé les secours est suspendu

Pour avoir appelé les secours lorsque sa collègue faisait un AVC, ce syndicaliste a été suspendu.
La Poste est actuellement dans la tourmente après une révélation peu flatteuse pour la direction.

Une jeune employée a fait un AVC dans un centre de tri, sans qu'on ne lui laisse la possibilité de prévenir les secours.

Ce jour-là, elle était soutenue par un collègue syndicaliste, qui n'a pas hésité à se mettre sa hiérarchie à dos pour lui venir en aide.

Sébastien Carré, membre du Comité d'hygiène, de sécurité et de condition de travail (CHSCT) mais aussi délégué départemental du personnel, a désobéi à ses patrons pour appeler les secours, s'acharnant devant le refus de sa hiérarchie.

Après cet incident, qui aurait pu coûter la vie à la jeune fille, le syndicaliste a lancé une procédure : "J'étais scandalisé par leur attitude, j'ai alors demandé un CHSCT extraordinaire et la réalisation d'une enquête pour faire la lumière sur ce qui s'était passé".

Sa hiérarchie a alors décidé de le saquer, et de le suspendre de ses fonctions : "Quelques jours après avoir formulé cette demande, le directeur d'établissement m'a reçu pour me notifier une suspension de service sans aucun motif. Mon tort, c'est d'avoir été gênant."

Les conséquences ont alors été très rapides selon Sébastien : "J'ai voulu m'accrocher et j'ai subi de nombreuses pressions, du chantage, une convocation en conseil de discipline pour avoir 'déstabilisé les encadrants'... Et même une garde à vue de 30 heures après une plainte de ma direction pour harcèlement. On marche sur la tête ! J'ai sauvé une vie mais, au final, c'est moi qu'on essaie de tuer".

De son côté, La Poste a, une fois de plus, tenu à réfuter cette version : "Cette nouvelle procédure disciplinaire est sans rapport avec l'accident de santé de sa collègue. Sébastien Carré a fait l'objet, depuis près de 10 ans, de plusieurs mesures disciplinaires", ce à quoi le syndicaliste répond : "Je suis délégué du personnel depuis 2014, de fait je n'assure plus de fonctions à La Poste autres que mes obligations d'élus. Comment pourrais-je être indiscipliné si je ne suis pas en poste ? C'est un mensonge pour me mettre de côté."

La justice sera appelée à trancher sur cette question, puisque l'inspection du travail a saisi le procureur de la République. 

09/09/2016 14:01 par Cécilia - Source : marianne.net - Crédits photos / vidéos : AFP / PHILIPPE HUGUEN