174
PARTAGES

Le MODEM reconnaît avoir replacé des employés au parlement

Dans la tourmente, François Bayrou a fait cette révélation.
François Bayrou a décidé de quitter le gouvernement afin de se défendre des accusations qui pèsent sur son parti.

Et l'ancien garde des Sceaux a fait une révélation importante : le Modem aurait bien "recasé" des employés auprès de parlementaires européens.

Se défendant des accusations d'emplois fictifs, François Bayrou explique : "Dans une période de mauvaise passe comme toutes les formations politiques en ont connu, vous cherchez à recaser un maximum de salariés, des gens de confiance. Il se trouve que les parlementaires européens recherchaient des assistants locaux. On leur a recommandé ces gens-là".

D'un autre côté, un ancien parlementaire du Modem affirme avoir été témoin d'une manigance autour d'emplois fictifs : "J’ai vu que des parlementaires, à plusieurs, finançaient des temps partiels d’assistants parlementaires qui ne fournissaient aucun travail pour le député. Les budgets des assistants parlementaires servaient à financer le fonctionnement du parti politique, au moins en partie".

L'enquête en cours devrait permettre d'apporter davantage de précision quant à celle possibilité, alors que François Bayrou lui-même était à l'origine du projet de moralisation de la vie publique. 

23/06/2017 17:00 par Cécilia - Source : lemonde.fr - Crédits photos / vidéos : Sercom APRnews Photo