197
PARTAGES

Les agents de Pôle Emploi sont menacés par la reprise de l'emploi

Avec la baisse du chômage, les agents de Pôle Emploi risquent de perdre leur travail.
Le nombre de chômeurs en France diminue, au premier trimestre 2018, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 1%.

Une nouvelle qui ravit les travailleurs en question... mais pas les employés de Pôle Emploi, qui voient leur travail menacé par cette baisse du chômage.

Ainsi, si la situation continue de se redresser comme prévu, ce sont les agents de Pôle Emploi eux-mêmes qui viendront gonfler les chiffres du chômage.

D'ici à 2022, ce sont près de 4 000 postes d'agents qui pourraient être supprimés si le nombre de demandeurs continue à baisser.

En effet, devant cette baisse, le financement de l'Etat sera lui aussi appelé à diminuer, limitant davantage les moyens de Pôle Emploi.

Les syndicats s'inquiètent de cette annonce, ils estiment "4000 postes en moins, c'est surréaliste ! La baisse du chômage ne signifie pas une diminution de notre charge de travail, car il y a une forte hausse des demandeurs d'emploi cumulant une activité partielle et une allocation".

Si le nombre de chômeurs en catégorie A a bien baissé de 1%, celui des catégories B et C a augmenté entre 1,4 et 1,8%. 

09/05/2018 19:00 par Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : Pascal Sittler/REA