166
PARTAGES

Licencié pour avoir été travailler après avoir fait un test Covid

À Mulhouse, un employé a été licencié pour faute grave à cause du Coronavirus.
Alors qu'il revenait de congé à la mi-juillet, un salarié de l'office HLM de Mulhouse ressent une petite toux, sans aucun autre symptôme.

Craignant être atteint du virus, il se rend en laboratoire, pour réaliser un test Covid.

En attendant le résultat du test, il retourne sur son lieux de travail. Les résultats tombent finalement le soir même : il est bien positif au virus

L'employé prévient alors son employeur que son test est positif.
Tous ses collègues se font alors tester, l'étage auquel il travaille est fermé ; l'homme quant à lui est évidemment mis en quarantaine
.

C'est un mois plus tard, à la mi-août, que le salarié reçoit une convocation pour un entretien préalable à un licenciement, il reçoit dix jours plus tard sa lettre de licenciement effectif, pour faute grave.

Ce que lui reproche la direction ? D'être venu au travail après avoir fait pratiquer son test, et d'avoir mis ses collègues en danger "il n’aurait pas dû retourner au travail après le test. On ne fait pas un dépistage si on n’a pas de suspicion [...] Il en a parlé à ses collègues. Il avait de la toux, de la fièvre, le nez qui coule, les yeux rouges".

L'ex-salarié, qui plaide la bonne foi, expliquant qu'il ne pensait vraiment pas être atteint du virus, a décidé de porter l'affaire devant les prud'hommes

04/10/2020 15:57 par Cécilia - Source : ouest-france.fr - Crédits photos / vidéos : Stock Adobe