143
PARTAGES

Nice : il escroquait les familles des victimes de l'attentat

L'ancien porte-parole de La Promenade des Anges se servait dans les donations.
C'est un nouveau choc pour ces familles en deuil qui ont déjà perdu des membres de leur famille lors de l'attentat de Nice l'an passé.

L'association de défense des victimes La Promenade des Anges recevait de nombreuses donations pour tenter de venir en aide aux victimes et à leurs familles.

Son ancien porte-parole, Vincent Delhomel
, vient toutefois d'écoper d'un an de prison, pour "abus de confiance" et "escroquerie".

L'homme se servait vraisemblablement des fonds recueillis pour ses dépenses personnelles, taxis, tickets de métro, restaurants , mais aussi pour parfois payer son loyer.

Lors de son procès, Vincent Delhomel s'est défendu, arguant que les notes de frais déposées étaient toujours en rapport avec son activité, notamment pour rencontrer les familles des victimes " Je n’ai commis aucune infraction. Ce sont des fonds que j’ai utilisés pour rencontrer les victimes. Ils ont servi à payer les billets d’avion et les dépenses quand j’étais avec les victimes. Ces fonds servaient à payer les billets d’avion, les restaurants que j’avais en carte bleue ou avec un chéquier personnel."

Condamné par le passé pour exhibition sexuelle, Vincent Delhomel explique avoir "dérapé", sans pour autant émettre de culpabilité pour les victimes.

Son avocat compte faire appel de la sentence rendue, tandis que la procureure réclame une peine alourdie de 2 ans de prison " dont six mois de sursis et mise à l’épreuve avec obligation de soins, de travail et de rembourser les victimes". 

12/10/2017 17:00 par Cécilia - Source : 20minutes.fr - Crédits photos / vidéos : Valery Hache. AFP