1123
PARTAGES

Un Allemand perd une partie de son chômage pour avoir mendié

Pour avoir fait la manche, il perd 300 euros sur ses indemnités.
En Allemagne, ce chômeur de 50 ans vient de perdre une partie conséquente de ses allocations chômage.

Michael Hansen vient d'être épinglé par les services du chômage, pour "collecte de dons privés" c'est-à-dire mendicité.

En effet, Michael Hansen et sa femme, tous deux au chômage, ne touchent que 760 euros par mois à deux, soit le minimum social, tandis que leur loyer leur est également payé.

Pour tenter de subsister, ils font parfois la manche dans un centre commercial, à défaut de trouver un travail.

Récolter quelques euros par jour leur coûte aujourd'hui gros cependant : reconnu par un employé de pôle emploi de sa ville, Michael Hansen vient de perdre 300 euros mensuels sur ses allocations.
Pour parvenir à cette somme, l'administration estime qu'en récupérant une moyenne de 10 euros par jour et en mendiant chaque jour de la semaine, Michael récoltait possiblement une somme équivalente.

Les deux sans-emploi affirment ne remporter que 120 euros tout au plus chaque mois, dont 30 euros sont soumis à l'exonération d'impôt, donc 90 euros à prendre en compte.

En réponse, l'administration demande aujourd'hui au chômeur de tenir un journal de bord de tous les dons qu'il reçoit afin de les déduire de ses allocations, ainsi que d'effectuer une projection de ses "gains" sur les 12 mois à venir, comme n'importe quelle entreprise.

Michael sera d'ailleurs prochainement reçu par l'administration pour possiblement se voir attribuer un statut de "travailleur indépendant" pour mendier dans le centre commercial

27/11/2017 14:00 par Cécilia - Source : lci.fr